Fiches des Concerts "Prestige" :

Concert Violon et  Piano Fanny Clamagirand (violon)et Laetitia Bougnol (piano)

Jeudi 4 et vendredi 5 mai 2017 à Nouméa

 

Fanny Clamagirand

 

 

 

 

Couronnée en 2007 aux Masters de violon de Monte Carlo par le Prix unique « Prince Rainier III », nommée « Révélation Classique Adami 2006 », 1er Prix F. Kreisler (2005), Prix Emily Anderson de la Royal Philharmonic Society (2004), Prix Spécial Y. Menuhin (2000), 5ème Prix H. Wieniawski (1997), 1er Prix L. Spohr (1995)…, Fanny Clamagirand s’impose depuis plusieurs années comme la révélation du violon français.Son engagement et son talent sont soutenus par de nombreuses fondations et structures à travers le monde. Elle reçoit aussi le soutien de Vladimir Spivakov et Anne-Sophie Mutter.
Son élégance, le brillant de son jeu, ses interprétations mêlant sensibilité et autorité ont été salués de nombreuses fois par la critique.

Fanny commence le violon à l’age de 7 ans. Elle étudie auprès de Larissa Kolos avant d’intégrer en 2000, à 16 ans, la classe de Jean-Jacques  Kantorow en Perfectionnement au Conservatoire de Paris (CNSMDP). En  2003, elle poursuit ses études avec Itzhak Rashkovsky au Royal College of Music de Londres où elle obtient le « Diplôme d’Artiste » (2004). Puis elle reçoit les conseils de Pavel Vernikov au Konservatorium de Vienne et de Oleksander Semchuk à la Scuola di Musica di Fiesole (Italie). Fanny a également suivi de nombreuses master-classes, entre autres avec Zakhar Bron, Ida Haendel, Michèle Auclair, Vadim Repin, Pierre Amoyal, Jean-Claude Pennetier et Shlomo Mintz. Elle participe à l’Académie de Verbier en Suisse, la Masterclasse Internationale de violon Keshet Eilon en Israël, l’Académie de Musique de Lausanne.

C’est sur la scène des plus grandes salles et des plus importants festivals internationaux qu’elle construit sa carrière : Wigmore et Royal Festival Halls de Londres, Victoria Hall de Genève, Konzerthaus de Vienne, Konzerthaus de Berlin, KKL de Lucerne, Smetana Hall de Prague, DR Konzerthuset de Copenhague, Toppan Hall de Tokyo, Opera House à Tel Aviv, Centre Culturel à Chicago, Zankel Hall à New York, Académie Santa Cecilia à Rome, Teatro Municipal de Rio de Janeiro, Opéra de Montecarlo, Grand Théâtre de Provence à Aix, Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre Mogador, Salle Gaveau, UNESCO et Auditorium du Louvre à Paris…, Festival Montpellier Radio France, de Colmar, les Serres d’Auteuil, Menton, Auvers-sur-Oise, Saint-Denis, Besançon, Saintes, Antibes Génération Virtuoses, Flâneries Musicales de Reims, Folles Journées de Nantes, Bilbao, Tokyo, Israel Festival, Festival de Verbier, Festival de Lucerne, Festival Enesco, Haydn Festspiele, Menuhin Festival à Gstaad, Lockenhaus Kammermusikfest, Musikfest Bremen, Cheltenham Music Festival, « Le Printemps de Minsk », « Les Palais de Saint-Pétersbourg », Eilat Chamber music Festival (Israël), West Cork Chamber Music Festival (Irlande), Chelsea Music Festival à New York … ainsi qu’en compagnie d’orchestres de renom tels les Symphonique et Philharmonique de Minsk, Weimar Symphoniker, Wiener Symphoniker, Wiener Philharmoniker, Jerusalem Symphony, Haifa Symphony, London Philharmonic Orchestra, Orchestre National de France, Orchestres Philharmoniques de Radio France, Nice, Monte Carlo, Strasbourg, Ensemble Orchestral de Paris, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre National de Montpellier, Orchestre Symphonique de la Radio Danoise, Orchestre Symphonique de Malmö, Orchestre National Philharmonique de Russie, Orchestre du Teatro La Fenice, Israel Chamber Orchestra, Irish Chamber Orchestra, Wiener Kammerorchester, Sinfonia Varsovia, Sinfonia Finlandia, Orchestre Royal de Chambre de Wallonie…

Fanny se produit aux côtés d’artistes comme Franz Welser-Möst, Alain Altinoglu, Dennis Russell-Davies, Tugan Sokhiev, John Axelrod, Fabien Gabel, Ken-David Masur, Pietari Inkinen, Juraj Valcuha, Jean-Jacques Kantorow, Gidon Kremer, Anne-Sophie Mutter, Antoine Tamestit, Maxim Rysanov, Lise Berthaud, Lise de La Salle, Jean-Frédéric Neuburger, Adam Laloum, Etsuko Hirose, Igor Tchetuev, Eric Lesage, Khatia Buniatishvili, Julian Bliss, Pieter Wiespelwey, Marc Coppey, Gary Hoffman, Xavier Phillips, le Quatuor Ysaÿe…

Son premier disque, « Choix France Musique » et « Talents Fnac », consacré à l’intégrale des Sonates pour violon seul d’Eugène Ysaÿe gravé chez Nascor à l’automne 2007, a été particulièrement remarqué. En 2010 d’ailleurs, elle collabore avec le danseur et chorégraphe japonais Saburo Teshigawara dans son spectacle “Obsession” en les interprétant en “live”. L’intégrale des Concertos pour violon de Saint-Saëns, enregistrée avec le Sinfonia Finlandia sous la direction de P. Gallois et parue en Novembre 2010 chez Naxos, a été récompensée par un CHOC Classica (février 2011). Son  dernier enregistrement (deux volumes) de l’intégrale des oeuvres pour violon et piano de Saint-Saëns, en duo avec Vanya Cohen, et paru tout récemment chez Naxos, a également été largement  récompensé par la presse spécialisée.

Fanny est aussi une invitée régulière d’émissions de radio et de télévision françaises et étrangères. Pour n’en citer que quelques-unes : « Tribunes des Jeunes Musiciens » de la Radio Suisse Romande, « Un Mardi Idéal » par Arièle Butaux (France Musique), « La Cour des Grands » par Gaëlle Le Gallic (France Musique), « Plaisirs d’Amour » par Frédéric Lodéon (France Musique), « Le Parti d’en jouer » par Edouard Fourecaul-Futy (France Musique), « Musique pour tous » par Olivier Bellamy (Radio Classique), « Le Journal du Classique » par Laure Mézan (Radio Classique), « In Tune » de la BBC radio 3, « Toute la Musique qu’ils aiment » avec Alain Duault (FR3), « La Boîte à Musique » avec Jean-François Zygel (FR2), « Dame Myra Hess Memorial Concerts » (radio live WfMT, Chicago). En 2012 elle se produit dans l’émission des « Stars de Demain » sur Arte, présentée par Rolando Vilazon.

Fanny joue un Matteo Goffriller fait à Venise en 1700.

 

Programme :

 

-      L.V. Beethoven      Sonate pour violon et piano no 5 en fa majeur, opus 24

 « Le  Printemps »              

 

-      C. Saint-Saëns      Introduction et Rondo capriccioso en la mineur, op. 28

 

Entracte

 

-      C. Franck                Sonate pour violon et piano en la majeur FWV 8

 

 

 

 

 

 

"Je ne suis pas une libellule" One man chant (humour musical) Flannan Obé ,auteur , interprète, et Yves Meierhans (piano)

Jeudi 29 et vendredi 30 juin 2017 à Nouméa

 

 

 

 Comment survivre à un rêve d’enfant trop grand ? A une histoire d’amour qui rate ? A un short beaucoup trop court, Et puis comment devient –on un garçon, et qui chante en plus ? Autant de questions futiles et essentielles auxquelles notre héros tente de trouver des réponses.

 

Entre pépites oubliées et créations récentes, entre rires (beaucoup) et larmes (une ou deux), il partage une fantaisie chansons, textes drôles, tendres et émouvants.il nous raconte souvenirs, rêves grandioses et cuisantes déceptions qui ont marqué un étonnant parcours pour arriver jusqu’à nous…..

Un show à l’américaine jubilatoire, revisité par un chanteur-danseur-comédien français : c’est un vrai régal !        

 

MONACO BRASS

Mercredi 30 août,jeudi 31 août et vendredi 01 septembre 2017 à Nouméa.

Grand ensemble de cuivres et percussions de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.

Lemmy Constantine,chant, Marc Berthoumieux,accordéon.

 

Bach, Haendel, musiques de films, chansons françaises.

 

 

L’évènement de la saison 2017 !!!Le Monaco Brass, c’est15 musiciens sur scène, qui forment le Grand ensemble de cuivres et percussions de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Trois concerts exceptionnels à Nouméa, avec en première partie un voyage musical qui nous entraîne de la renaissance à Piazzolla, en se terminant avec les grands thèmes du cinéma.

 

 

En deuxième partie,  le chanteur-crooner

Lemmy Constantine et l’accordéoniste Marc Barthoumieux,  grandes figures du show-biz parisien, se joignent au Monaco Brass pour une histoire de la chansons française .Avec des arrangements écrits de main de maître, spécialement pour cette tournée à Nouméa, par Samuel Tupin, nul doute que ces soirées resteront gravées dans la mémoire des spectateurs de l’auditorium du Conservatoire !

FESTIVAL GUITARES

THIBAUT GARCIA

Premier prix du Concours International de Séville

Jeudi 9 et vendredi 10 novembre 2017 à Nouméa.

Récital de guitare classique.

Giuliani, llobet, Bach, Olga Amelkina-Véra, Piazzola

 

Concert exceptionnel de clôture, non seulement du festival Guitare, mais aussi de la saison Prestige 2017, avec la « nouvelle star mondiale » de la guitare Thibaut Garcia.

 

En perpétuelle tournée à travers le monde ce jeune guitariste pose ses valises à Nouméa, pour deux concerts exceptionnels.

 

 

 

 

Thibaut Garcia est un guitariste d’origine franco-espagnole. Il débute la guitare à l’âge de 7 ans à Toulouse où il obtient son prix de musique de chambre dans la classe de Renaud Gruss et son prix de guitare mention très bien à l’unanimité avec les félicitations dans la classe de Paul Ferret. À 16 ans il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) dans la classe d’Olivier Chassain avec qui il obtient son prix avec la mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury. Il bénéficie en parallèle des conseils de Judicael Perroy.

À vingt et un ans il est lauréat de nombreux concours internationaux :
— 1er prix du concours international de la GFA, Oklahoma City (Etats-Unis) 2015.
— 1er prix du concours international « Jose Tomas », Petrer (Espagne) 2014.
1er prix du concours international de Sevilla (Espagne) 2013.
— 1er prix du concours international « Terra Siculorum » (Roumanie) 2013.
— 1er prix du concours international « Ana Amalia », Weimar (Allemagne) 2011.
— 1er prix du concours international de « Valle de Egues » (Espagne) 2008.

Depuis 2013 grâce au 1er prix du concours international de Séville, puis le 1er prix du concours international « Jose Tomas » en 2014, Thibaut se voit ouvrir les portes des grands festivals, voyageant dans le monde entier (Espagne, Allemagne, Angleterre, Roumanie, Grèce, Hongrie, Brésil, Argentine, Canada, États-Unis, France…), donnant aussi des master class et siégeant dans des jurys de concours internationaux. Le 1er prix GFA 2015 lui assure plus de 50 concerts pour la saison 2016-2017 (États-Unis, Canada, Russie, Chine), un récital au Carnegie Hall de New York.

Il s’est produit dans l’émission « La boîte à musique » de Jean-François Zygel (France 2) et sera invité sur France Musique par Gaëlle Le Gallic en décembre 2015. Il a l’honneur d’être nommé filleul de l’Académie Charles Cros (2015).

Son premier disque « Demain dès l’aube… » voit le jour chez le label Contrastes Records en octobre 2014. Il signe pour un disque avec le label Erato — Warner Classics en 2016.

Il fera ses débuts en concerto avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse durant l’été 2016 dans le « Concierto d’Aranjuez » de Rodrigo, à la Halle aux Grains, à l’Abbaye de Sorèze, à la Cathédrale Saint Pierre de Condom puis à la Cathédrale de Cahors dans le cadre du Festival Toulouse d’Été.

 

Intéressé par l’art contemporain et la musique de chambre, il est sollicité pour des créations, notamment des pièces du compositeur-pianiste Jean-Frédéric Neuburger et du compositeur Vincent A. Jockin. Il joue dans diverses formations, duo de guitares avec Antoine Morinière, trio avec violon et violoncelle, ou encore quatuor avec Jean-Frédéric Neuburger (piano), Raphaël Sévère (clarinette) et Antoine Morinière (guitare).

 

 

« Ce qui est le plus frappant en l’écoutant, c’est la facilité avec laquelle il transforme en musique chaque geste technique, chaque respiration et chaque silence, utilisant la guitare comme une extension naturelle de sa propre voix ». Lorenzo Micheli (guitariste).

 

Retrouvez-nous sur :